Communiqués de presse

Prévenir les erreurs de médication

L’édition 2022 de la semaine d’action sécurité des patients se déroule du 12 au 18 septembre. À l’occasion de la Journée mondiale de la sécurité des patients du 17 septembre 2022, diverses institutions de santé soutiennent cette semaine par des stands, des formations en équipe et des actions visibles par le public. En 2022, la semaine d’action a pour devise « Ensemble vers une médication sûre ». Les erreurs de médication et de traitement engendrent des coûts évalués pouvant atteindre 41 milliards de francs par an. L’OMS estime qu’environ un tiers de ces coûts peuvent être évités.


Dr. Annemarie Fridrich est la nouvelle directrice de Sécurite des patients Suisse

Le Conseil de fondation de Sécurité des patients Suisse a élu comme nouvelle directrice la Dre Annemarie Fridrich. Elle prend ses fonctions dès août 2022. Jusqu’ici active pour la Fondation dans divers rôles, la psychologue de 35 ans est parfaitement préparée pour mettre en œuvre la nouvelle orientation du centre de compétences pour la sécurité des patients et mener la fondation vers l’avenir.


Nouveau système de déclaration des erreurs pour les fournisseurs de prestations ambulatoires

La révision de l’ordonnance sur l’assurance maladie OAMal prévoit que les fournisseurs de prestations ambulatoires sont tenus d’instaurer un système interne de déclaration et d’apprentissage ou de s’affilier à un réseau de déclaration homogène pour toute la Suisse d’évènements indésirables. Ceci est une condition d’admission pour de nouveaux fournisseurs. Grâce au CIRS ambulatoire existe désormais le premier logiciel que toutes les associations ambulatoires en Suisse peuvent immédiatement utiliser.

 


Thomas Steffen reprend la présidence

Le Conseil de fondation a élu hier le Dr. Thomas Steffen, médecin spécialiste en prévention et en santé publique, comme président de la fondation Sécurité des patients Suisse. Il succèdera à partir de juin 2022 au président ad interim, le Professeur Dr. Urs Brügger. Ancien médecin cantonal de Bâle-Ville, Thomas Steffen dispose d’un excellent réseau. Il va progressivement promouvoir la mise en oeuvre de la réorientation stratégique adoptée par la Fondation.


Changement de présidence

Le Prof. Dr. Urs Brügger est le nouveau président ad interim de la fondation Sécurité des patients Suisse, Il succède ainsi au Prof. Dr. méd. Dieter Conen qui s’est démis de sa fonction. Lors de sa dernière séance, le Conseil de fondation a par ailleurs adopté des mesures concrètes visant à poursuivre le développement de l’organisation. Me-sures dont il a déjà pris en main la mise en œuvre.


COM-Check – un nouveau concept de monitoring pour la check-list

Clôture du 5e programme pilote national

 

La check-list chirurgicale, formée de trois parties, est une mesure importante pour la sécurité des patients lors des interventions. Malheureusement, elle n’est pas employée partout, en tout temps, et de manière exhaustive. Ainsi, la dernière partie – le Sign Out à la fin de l’opération est plus difficile à appliquer. Le concept de monitoring du pro-gramme COM-Check permet d’évaluer et d’améliorer l’emploi de la check-list.

 


Présentation de la liste suisse de never events

La fondation Sécurité des patients Suisse exige un registre de dé-claration national !

 

Alors qu’au sein du système de santé, les incidents évités «de justesse» sont bien do-cumentés, il n’en est rien de ceux qui ont eu des conséquences sérieuses. Désormais, une liste nationale de never events et un registre de déclaration national visent à amé-liorer la gestion de ces évènements à l’avenir.


Large participation à la semaine d’action 2021

Vers les 100 contributions ont été faites aux actions de la semaine de sécurité des pa-tients de cette année. L’action d’illuminations qui s’est déroulée hier dans toute la Suisse à l’occasion de la Journée mondiale de la sécurité des patients a constitué le point d’orgue et le point final de la semaine.


C’est aujourd’hui que commence la semaine d’action de la sécurité des patients 2021

La semaine d’action de la sécurité des patients, qui se déroule du 13 au 17 septembre, utilise onze cartes symboliques de connaissances pour mettre en avant l’idée que chacune et chacun peut être confronté à la sécurité des patients à un moment ou à un autre. Des institutions de la santé ont ainsi décrit dans une vidéo certaines des mesures qu’elles prennent concernant la sécurité des patients. Ces vidéos sont publiées à partir d’aujourd’hui sur une « carte géographique des actions en faveur de la sécurité des patients en Suisse » sur le site Internet et les réseaux sociaux de la Fondation....


La semaine d’action de la sécurité des patients, du 13 au 17 septembre 2021

La sécurité des patients tout au long de la vie

La semaine d’action 2021 met en avant l’idée que chacune et chacun peut être confron-té à la sécurité des patients à un moment ou à un autre. Les actions : faire rayonner les monuments et les bâtiments en orange et mettre l’accent sur l’engagement avec des cartes de connaissances sur des situations de vie spécifiques et des actions vidéo qui en découlent.

 


Congrès international de la sécurité des patients 2021

Plus jamais ? ! Que révèlent les never events sur la sécurité des patients ?

Un never event ne devrait jamais arriver. Et pourtant, il se produit parfois. C’est pourquoi certains pays ont des systèmes de déclaration, mais ce n’est pas encore le cas de la Suisse. En organisant le premier congrès monothématique au monde, la Fondation Sécurité des patients entend pousser la Suisse à se confronter aux never events. Lors du congrès sera présentée une liste suisse des never events.


Une solution nationale doit être trouvée : Une protection légale pour les systèmes de rapport et d’apprentissage

Au printemps 2021, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a publié l’expertise « Gächter/Vokinger », qui s’est penché sur les ambiguïtés juridiques autour de la protection de la confidentialité dans les systèmes de rapport et d’apprentissage. Les experts ont conclu qu’une base juridique explicite est nécessaire, ce que la fondation Sécurité des patients Suisse ne peut qu’approuver. Elle demande que les systèmes de rapport et d’apprentissage soient protégés par la loi. Dans le cas contraire, une importante mesure de protection de la sécurité des patients sera perdue, au détriment des...


Les systèmes de déclaration d’erreurs sont des systèmes d’apprentissage; ils doivent être protégés

Les autorités judiciaires sont autorisées à accéder aux systèmes CIRS (Critical Incident Report System) lors de procédures en responsabilité civile. C’est ce qu’a décidé le Tribunal fédéral en 2016. Cette décision a des répercussions catastrophiques: aujourd’hui, ce ne sont plus que des cas non critiques qui sont annoncés. La fondation Sécurité des patients Suisse demande donc à ce que les systèmes de déclaration et d’apprentissage du domaine médical bénéficient d’une pro-tection juridique particulière. La motion déposée par Ruth Humbel sera traitée au Conseil national le 29 octobre 2020, près...


Qu’en est-il de la capacité de résilience des organisations de santé suisses?

La settimana d’azione Sicurezza dei pazienti, in programma dal 14 al 20 settembre, è dedicata alla resilienza dei sistemi quale importante condizione per la sicurezza dei pazienti. 570 collaboratori del settore sanitario provenienti da tutta la Svizzera hanno partecipato a un sondaggio sulle loro esperienze durante la pandemia di coronavirus. L’attenzione era incentrata in particolare su cin-que fattori di resilienza: anticipazione, monitoraggio, reattività flessibile e proporzionata, coordi-namento e capacità di apprendimento. Dal 14 settembre 2020, per cinque giorni la Fondazione pubblicherà...


Mise en œuvre du projet de renforcement de la qualité La fondation Sécurité des patients Suisse demande des modifications

En tant que centre de compétence national, la fondation Sécurité des patients Suisse réalise des travaux de base dont aucune autre institution suisse ne se charge. L'ordonnance proposée par le Conseil fédéral doit être améliorée afin de ne pas compromettre ces travaux.


Sécurité des patients et pression des coûts: stratégies et solutions pour concilier qualité et économicité

Les cadres dirigeants de l’hôpital doivent concilier efficacité des coûts, assurance qualité et ex-cellence des soins aux patients. Mais sécurité des patients et rentabilité sont-elles vraiment compatibles? Cette question était au centre d’une conférence internationale destinée aux cadres dirigeants du système de santé suisse, qui s’est tenue du 15 au 16 novembre à Zurich, sur invita-tion de la Fondation Sécurité des patients Suisse. Les avis des intervenants suisses et anglo-phones de renom ont montré que compte tenu de la situation initiale extrêmement complexe, les solutions simples font...


S’engager ensemble pour la sécurité des patients

Parallèlement au lancement d’une campagne globale en faveur de la sécurité des patients, la Fondation Sécurité des patients Suisse appelle la population et les établissements de santé à s’investir pour des soins de santé sûrs en Suisse. La cinquième édition de la «Semaine d’action de la sécurité des patients» se déroule du 16 au 22 septembre. Ayant pour devise «Apprentissage interactif grâce à la chambre des erreurs», elle propose un format d’apprentissage simple et ludique pour un traitement sûr des patients.


«Apprentissage interactif grâce à la chambre des erreurs» – le matériel de soutien destiné aux hôpitaux pour la «Semaine d’action de la sécurité des patients 2019» est disponible

La semaine d’action de la sécurité des patients de la Fondation Sécurité des patients Suisse se focalise cette année sur l’apprentissage interactif grâce à la «chambre des erreurs». Les éta-blissements de santé sont appelés à mettre en place, pour leurs collaborateurs au sein de leur institution, cette méthode didactique facilement accessible et proche de la pratique. Sécurité des patients Suisse a développé du matériel à cet effet. La fondation conseille et soutient par ailleurs les hôpitaux lors de l’aménagement d’une telle salle d’entraînement. La «Semaine d’action de la sécurité des...


Identifier les risques et éviter les erreurs grâce à la «chambre des erreurs»

La «chambre des erreurs» est une méthode pratique d’apprentissage à bas seuil destinée au personnel de santé. S’entraîner dans une «chambre des erreurs» développe la perception du contexte global (conscience situationnelle) et contribue à identifier les risques dans le quotidien clinique et à éviter les erreurs. A cet égard, la Fondation Sécurité des patients Suisse a élaboré un guide et des documents-modèles relatifs à six scénarios allant de la chirurgie cardiaque à la pédiatrie. Le guide est mis gratuitement à disposition des hôpitaux et autres établissements de santé.


Le Parlement crée une base légale pour la sécurité des patients

La Fondation Sécurité des patients Suisse salue la décision du Parlement de donner une base légale solide à l’amélioration durable de la sécurité des patients. La révision de la loi fédérale sur l’assurance maladie (LAMal) pose les fondements d’un financement pérenne de programmes en matière de qualité et de sécurité des patients.


Service médias

Mark Baecher
Responsable de la Communication

+41 78 601 56 08
Mail