Être à jour

Abonnez-vous à la newsletter, aux Paper of the Month et aux Quick-Alerts®, ainsi qu'aux communiqués de presse, pour découvrir ce que la Suisse fait en matière de sécurité des patients en collaboration avec les médecins, les infirmières et les directeurs d'hôpitaux.

Actuel

Newsletter Juillet 2018

Les thèmes de cet été sont la semaine d'action pour la sécurité des patients, la conférence CIRRNET, les cours ERA - Error & Risk Analysis - en français et en italien et les dernières publications.


Digitalisation : les premières actions 2018 sont en ligne

Les projets déjà soumis par les hôpitaux pour la semaine d’action 2018 abordent une large palette de thèmes. A Berne, un symposium se penche notamment sur un pancréas artificiel ; à Castelrotto TI on s’intéresse à l’accompagnement digital de patientes ayant des problèmes cardiovasculaires ; à Zollikerberg ZH les patients sont informés sur le triage digital aux urgences.

Par ailleurs, diverses approches, dont une check-list destinée aux patients sur l’utilisation des applications dédiées à la santé sont disponibles sur securitedespatients.ch/semaine-daction-2018. Des actions peuvent encore...


«Innovation Qualité 2018» également décerné pour la sécurité des patients.

Aujourd’hui, l’Académie suisse pour la qualité en médecine (ASQM) a pour la première fois décerné un prix qualité. Ce prix «Innovation Qualité 2018» récompense un projet dans le domaine de la sécurité des patients, en collaboration avec la Fondation Sécurité des patients Suisse. La catégorie «Sécurité des patients» a été attribuée cette année à un projet de la pharmacovigilance.


Mesures efficaces pour un sondage vésical plus sûr

Le programme pilote national de Sécurité des patients Suisse et Swissnoso, « progress ! La sécurité dans le sondage vésical », a été évalué. Il s’avère que les recommandations testées protègent les patientes et les patients : les complications non-infectieuses sont moins fréquentes et des sondages inutiles sont évités. La prochaine étape prévoit de mettre en œuvre le faisceau d’interventions testé dans un maximum d’hôpitaux. En effet, utilisées sur la durée, les sondes vésicales comportent notamment le risque d’infection des voies urinaires.


Newsletter : Journée latine, résultats du programme pilote national et protection des données

La newsletter du 11 septembre aborde les thèmes suivants : Sécurité des patients Suisse à la Journée latine à Lugano, résultats de « progress ! La sécurité dans le sondage vésical », semaine d’action du 17 au 23 septembre, journée CIRRNET sur la confidentialité des données des patients en lien avec des poursuites pénales. Elle présente également les publications les plus récentes et la façon dont la fondation Sécurité des patients Suisse gère ses données.


Pour une sécurité des patients efficace

La fondation Sécurité des patients Suisse est très heureuse que Le Conseil national ait approuvé la création d’une commission nationale de la qualité. La Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil des États a décidé à l’unanimité de défendre le projet de loi «LAMal. Renforcement de la qualité et de l efficacité». Découvrez les raisons et le contexte.


Sécurité des patients avec CIRS : professionnels de la santé et politique demandent une base légale

« Il faut donner plus de poids sur un plan légal à la culture de la sécurité dans le domaine de la santé », dit la vice-présidente des Commissions de la sécurité sociale et de la santé publique, Ruth Humbel à l’occasion de la journée CIRRNET de Sécurité des patients Suisse le 18 septembre 2018 à Berne. La conseillère nationale PDC était une parmi la douzaine d’intervenants sur le thème de l’absence de règles juridiques pour les systèmes CIRS dans un contexte de tension entre protection de la confidentialité et transparence. Elle a plaidé en faveur d’une réglementation fédérale pour les...


Double contrôle – instructions pour des vérifications sûres de la médication à haut risque

Les contrôles de sécurité dans le cadre des soins aux patients relèvent de la pratique clinique quoti-dienne. Pour les médicaments à haut risque, par exemple pour les patients atteints de cancer, c’est souvent le double contrôle qui s’applique. Du point de vue de la sécurité des patients, les doubles contrôles durant le processus de médication se déroulent fréquemment de façon non optimale et la procédure n’est pas standardisée au niveau national. Pour la première fois, la fondation Sécurité des patients Suisse a donc élaboré à l’attention des hôpitaux suisses une recommandation incluant des...


L’OMS veut améliorer la formation dans le domaine de la sécurité des patients

Dans le domaine de la sécurité des patients, la qualification du personnel de santé est déterminante pour la sécurité des patientes et des patients. L’OMS a donc élaboré à cet égard un guide pédagogique multiprofessionnel qui ouvre la porte à un programme complet pour un apprentissage efficace en matière de sécurité des patients.

Une version de ce guide pédagogique existe désormais en allemand également. L’hôpital universitaire de la Charité à Berlin est à l’origine de cette version conceptuellement soutenue par Sécurité des patients Suisse.


Mise en garde : une digitalisation lacunaire est dangereuse pour les patients

Le professeur Dr David Schwappach, directeur scientifique de Sécurité des patients Suisse, émet des critiques sur la manière dont la digitalisation est mise en œuvre dans le domaine de la santé. S’ils ne sont pas adaptés entre eux, les logiciels recèleraient des dangers pour la sécurité des patients : « Un mauvais système digital avec des données lacunaires est un risque important ». Si au contraire les processus et les systèmes étaient parfaitement coordonnés, la cybersanté serait une grande opportunité de se prémunir contre les erreurs de traitement.