«Apprentissage interactif grâce à la chambre des erreurs» – le matériel de soutien destiné aux hôpitaux pour la «Semaine d’action de la sécurité des patients 2019» est disponible

La semaine d’action de la sécurité des patients de la Fondation Sécurité des patients Suisse se focalise cette année sur l’apprentissage interactif grâce à la «chambre des erreurs». Les éta-blissements de santé sont appelés à mettre en place, pour leurs collaborateurs au sein de leur institution, cette méthode didactique facilement accessible et proche de la pratique. Sécurité des patients Suisse a développé du matériel à cet effet. La fondation conseille et soutient par ailleurs les hôpitaux lors de l’aménagement d’une telle salle d’entraînement. La «Semaine d’action de la sécurité des patients 2019» se déroule du 16 au 22 septembre. Elle s’organise autour de de la première journée mondiale de la sécurité des patients de l’OMS.

«Apprentissage interactif grâce à la chambre des erreurs», tel est le thème de la cinquième édition de la «Semaine d’action de la sécurité des patients 2019» organisée par la Fondation Sécurité des patients Suisse conjointement avec les établissements de santé intéressés en Suisse.

«Dans la 'chambre des erreurs' les spécialistes du domaine de la santé peuvent améliorer leur connaissance de la situation relative aux risques quotidiens pour la sécurité des patients, ensemble et de manière ludique», dit le Professeur Dr David Schwappach, directeur scientifique de Sécurité des patients Suisse. «Il s’agit là d’un avantage important par rapport aux formations théoriques et qui permet d’éviter les aspects moralisateurs» poursuit le Professeur Schwappach.

La Semaine d’action se déroule du 16 au 22 septembre et s’organise autour dela première journée mondiale de la sécurité des patients de patients (World Patient Safety Day) de l’OMS du 17 septembre. «Nous sommes très heureux si de nombreux établissements de santé en Suisse – hôpitaux et autres – participent à cette semaine d’action» dit le Professeur Schwappach pour qui cette formation contribue à une culture de la sécurité cohérente et constructive dans le domaine de la santé.

Un guide d’utilisation – six scénarios

Sécurité des patients Suisse met gratuitement en ligne divers matériels de soutien à l’attention des établissements de santé intéressés. Un guide d’utilisation incluant des fiches de travail décrit six scénarios thématiques pour la «chambre des erreurs»: médecine interne, gériatrie, orthopédie, chirurgie cardiaque, pédiatrie et salle de préparation des médicaments.

Sur demande, l’équipe d’experts de Sécurité des patients Suisse propose conseil et soutien lors de la mise en place d’une «chambre des erreurs».

À propos de la «chambre des erreurs»

Poche urinaire accrochée trop haut par rapport au lit d’hôpital, denrées alimentaires dans le réfrigérateur à médicaments ou prescription de morphine sans indication de la voie d’administration: les risques et les dangers pour une prise en charge sûre des patients sont omniprésents.

Méthode d’apprentissage simple et abordable pour promouvoir la culture de la sécurité dans les établissements de santé, la «chambre des erreurs» porte parfois aussi le nom de «chambre de la terreur» (Room of Horrors). Elle est relativement répandue dans les pays anglophones et de premières expériences positives ont été faites en Suisse, notamment par l’hôpital de Muri et l’hôpital cantonal de Glaris.

Pour s’entraîner grâce à la «chambre des erreurs», les collaborateurs reçoivent un dossier médical fictif, proche de la réalité. Leur mission consiste à trouver, dans un temps donné, tous les dangers et risques préalablement mis en place dans cette chambre des erreurs, à les documenter et à échanger des informations à leur sujet entre eux.

www.securitedespatients.ch/semaine-daction (fr., ital.)

www.patientensicherheit.ch/aktionswoche (all.)