Double contrôle – instructions pour des vérifications sûres de la médication à haut risque

Les contrôles de sécurité dans le cadre des soins aux patients relèvent de la pratique clinique quoti-dienne. Pour les médicaments à haut risque, par exemple pour les patients atteints de cancer, c’est souvent le double contrôle qui s’applique. Du point de vue de la sécurité des patients, les doubles contrôles durant le processus de médication se déroulent fréquemment de façon non optimale et la procédure n’est pas standardisée au niveau national. Pour la première fois, la fondation Sécurité des patients Suisse a donc élaboré à l’attention des hôpitaux suisses une recommandation incluant des conseils pratiques pour le contrôle de la médication à haut risque. Ces recommandations permettent aux professionnels de la santé de planifier et de concevoir les checks (vérifications) dans le processus de médication de façon optimale.

 

La pratique dite du double contrôle est très répandue pour les médicaments à haut risque, par exemple pour les patients atteints de cancer. Toutefois, les spécialistes considèrent ce double contrôle comme une mesure de sécurité faible selon Yvonne Pfeiffer, cheffe de projet scientifique auprès de la fondation Sécurité des patients Suisse : « Souvent le double contrôle complique davantage le processus de médication. Il peut même augmenter le risque d’erreur, en particulier lorsque le personnel doit interrompre son activité pour effectuer le contrôle et inversement ». Et d’ajouter que dans la pratique, la gestion du double contrôle varie fortement et qu’une standardisation fait défaut.

Une recommandation sous forme de publication

Avec le soutien financier de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), Sécurité des patients Suisse a donc pour la première fois élaboré à l’attention des hôpitaux suisses une recommandation pour des doubles contrôles sûrs et pour d’autres checks de la médication à haut risque. La recommandation porte le titre : « Le (double) contrôle de la médication à haut risque : recommandations destinées aux hôpitaux suisses ». Elle est disponible en allemand, français et italien dans la Publication No 10 de Sécurité des patients Suisse.
Au communiqué de presse