Être à jour

Abonnez-vous à la newsletter et aux Quick-Alerts® pour découvrir ce que la Suisse fait en matière de sécurité des patients en collaboration avec les médecins, les infirmières et infirmiers et les directeurs et directrices d'hôpitaux.

News

Quick-Alert N° 51: Utilisation de la check-list chirurgicale

Les interventions chirurgicales comportent pour les patients un risque élevé de préjudices importants, qui sont pour la plupart évitables.


Prévenir les erreurs de médication

L’édition 2022 de la semaine d’action sécurité des patients se déroule du 12 au 18 septembre. À l’occasion de la Journée mondiale de la sécurité des patients du 17 septembre 2022, diverses institutions de santé soutiennent cette semaine par des stands, des formations en équipe et des actions visibles par le public. En 2022, la semaine d’action a pour devise « Ensemble vers une médication sûre ». Les erreurs de médication et de traitement engendrent des coûts évalués pouvant atteindre 41 milliards de francs par an. L’OMS estime qu’environ un tiers de ces coûts peuvent être évités.


Dr. Annemarie Fridrich est la nouvelle directrice de Sécurite des patients Suisse

Le Conseil de fondation de Sécurité des patients Suisse a élu comme nouvelle directrice la Dre Annemarie Fridrich. Elle prend ses fonctions dès août 2022. Jusqu’ici active pour la Fondation dans divers rôles, la psychologue de 35 ans est parfaitement préparée pour mettre en œuvre la nouvelle orientation du centre de compétences pour la sécurité des patients et mener la fondation vers l’avenir.


Nouveau système de déclaration des erreurs pour les fournisseurs de prestations ambulatoires

La révision de l’ordonnance sur l’assurance maladie OAMal prévoit que les fournisseurs de prestations ambulatoires sont tenus d’instaurer un système interne de déclaration et d’apprentissage ou de s’affilier à un réseau de déclaration homogène pour toute la Suisse d’évènements indésirables. Ceci est une condition d’admission pour de nouveaux fournisseurs. Grâce au CIRS ambulatoire existe désormais le premier logiciel que toutes les associations ambulatoires en Suisse peuvent immédiatement utiliser.

 


Thomas Steffen reprend la présidence

Le Conseil de fondation a élu hier le Dr. Thomas Steffen, médecin spécialiste en prévention et en santé publique, comme président de la fondation Sécurité des patients Suisse. Il succèdera à partir de juin 2022 au président ad interim, le Professeur Dr. Urs Brügger. Ancien médecin cantonal de Bâle-Ville, Thomas Steffen dispose d’un excellent réseau. Il va progressivement promouvoir la mise en oeuvre de la réorientation stratégique adoptée par la Fondation.


La sécurité des patients en cabinet ambulatoire : publication de nouveaux documentsr

Des études suisses et internationales montrent que les erreurs n’épargnent pas le secteur ambulatoire. Or les activités en faveur de la sécurité des patients n’y sont pas encore ancrées à grande échelle. Pour y remédier, la FMH et Sécurité des patients Suisse ont élaboré des documents destinés aux cabinets de médecine ambulatoire et les ont rassemblés dans un module intitulé « La sécurité des patients dans les cabinets médicaux ».


Deux mandats de la CFQ assurés –nouvelle instance dirigeante nommée

Sécurité de patients Suisse a pu accepter les deux premiers mandats de projet financés par la Commission fédérale pour la qualité (CFQ) et asseoir ainsi une base initiale de financement pour les trois années à venir. Une nouvelle instance dirigeante a également été nommée : les Dre. Katrin Gehring et Dre. Annemarie Fridrich et Helmut Paula prennent la direction opérationnelle de la Fondation à compter du 24 février. Le collectif de direction succède au Prof. Dr. David Schwappach qui quitte la Fondation.


Cherchons collaborateur/collaboratrice scientifique (60-80%)

Pour notre secrétariat général situé à Zurich, nous cherchons dès maintenant ou à convenir une collaboratrice scientifique ou un collaborateur scientifique (60-80 %).


Quick-Alert N° 50: Erreurs de réglage des dispositifs médicaux

La survenue fréquente des erreurs de réglage des pousse-seringue et des pompes à perfusion et leur potentiel de risque élevé rendent nécessaire une approche parallèle des risques sur plusieurs niveaux.


Changement de présidence

Le Prof. Dr. Urs Brügger est le nouveau président ad interim de la fondation Sécurité des patients Suisse, Il succède ainsi au Prof. Dr. méd. Dieter Conen qui s’est démis de sa fonction. Lors de sa dernière séance, le Conseil de fondation a par ailleurs adopté des mesures concrètes visant à poursuivre le développement de l’organisation. Me-sures dont il a déjà pris en main la mise en œuvre.


Démission du directeur de la fondation Sécurité des patients Suisse

Le Prof. Dr. David Schwappach a démissionné du poste de directeur de la fondation Sécurité des patients Suisse avec effet à fin mars 2022.


Nouvelle Liste des never events

A écouter en allemand : David Schwappach dans le Vers de SRF News d'aujourd'hui sur le thème never events.


Congrès international de la Sécurité des patients

À Zurich et en ligne, le 18 et 19 novembre 2021

Lisez l'interview de David Schwappach dans Medinside !


Les systèmes de déclaration et d'apprentissage soit à nouveau assurée

Hier, le Conseil des États a adopté la motion Humbel. Sécurité des patients Suisse se réjouit de ce pas de plus dans la bonne direction.


Large participation à la semaine d’action 2021

Vers les 100 contributions ont été faites aux actions de la semaine de sécurité des pa-tients de cette année. L’action d’illuminations qui s’est déroulée hier dans toute la Suisse à l’occasion de la Journée mondiale de la sécurité des patients a constitué le point d’orgue et le point final de la semaine.


C’est aujourd’hui que commence la semaine d’action de la sécurité des patients 2021

La semaine d’action de la sécurité des patients, qui se déroule du 13 au 17 septembre, utilise onze cartes symboliques de connaissances pour mettre en avant l’idée que chacune et chacun peut être confronté à la sécurité des patients à un moment ou à un autre. Des institutions de la santé ont ainsi décrit dans une vidéo certaines des mesures qu’elles prennent concernant la sécurité des patients. Ces vidéos sont publiées à partir d’aujourd’hui sur une « carte géographique des actions en faveur de la sécurité des patients en Suisse » sur le site Internet et les réseaux sociaux de la Fondation....


La semaine d’action de la sécurité des patients, du 13 au 17 septembre 2021

La sécurité des patients tout au long de la vie

La semaine d’action 2021 met en avant l’idée que chacune et chacun peut être confron-té à la sécurité des patients à un moment ou à un autre. Les actions : faire rayonner les monuments et les bâtiments en orange et mettre l’accent sur l’engagement avec des cartes de connaissances sur des situations de vie spécifiques et des actions vidéo qui en découlent.

 


Interview du forum : Ne pas regarder n'est pas une bonne stratégie

Interview du Prof. Dr. David Schwappach, directeur de la Fondation pour la sécurité des patients à Zurich, par Michaela Gehms, Team Leader Public Relations et Press Officer du MDS.


Congrès international de la sécurité des patients 2021

Plus jamais ? ! Que révèlent les never events sur la sécurité des patients ?

Un never event ne devrait jamais arriver. Et pourtant, il se produit parfois. C’est pourquoi certains pays ont des systèmes de déclaration, mais ce n’est pas encore le cas de la Suisse. En organisant le premier congrès monothématique au monde, la Fondation Sécurité des patients entend pousser la Suisse à se confronter aux never events. Lors du congrès sera présentée une liste suisse des never events.


Une solution nationale doit être trouvée : Une protection légale pour les systèmes de rapport et d’apprentissage

Au printemps 2021, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a publié l’expertise « Gächter/Vokinger », qui s’est penché sur les ambiguïtés juridiques autour de la protection de la confidentialité dans les systèmes de rapport et d’apprentissage. Les experts ont conclu qu’une base juridique explicite est nécessaire, ce que la fondation Sécurité des patients Suisse ne peut qu’approuver. Elle demande que les systèmes de rapport et d’apprentissage soient protégés par la loi. Dans le cas contraire, une importante mesure de protection de la sécurité des patients sera perdue, au détriment des...