Qu’en est-il de la capacité de résilience des organisations de santé suisses?

La semaine d’action de la sécurité des patients se tiendra du 14 au 20 septembre 2020 et sera axée sur la résilience. 570 collaborateurs du domaine de la santé ont répondu anonymement à une enquête nationale relative à leurs expériences pendant la pandémie du COVID-19. Les cinq questions étaient basées sur les cinq facteurs de résilience l’anticipation, le suivi, des réactions flexibles et adaptées à la situation, la coordination et l’apprentissage.

Des thèmes qui donnent à discuter
Les quelque 2000 réponses reflètent les thèmes qui donnent à discuter. En effet, de nombreux participants ont abordé la poignée de main ou plus précisément le bénéfice de ne plus la pratiquer, bien qu’elle soit fortement ancrée dans nos mœurs. Les témoignages relatant la disparition de la hiérarchie durant la crise ont été particulièrement impressionnants. Certains ont notamment décrit comment la concentration sur les tâches avait permis de s’adapter bien plus vite et efficacement aux évolutions. De nouvelles formes de collaboration interdisciplinaire ont également contribué à l’amélioration de la prise en charge des patients. Les limitations des visites, thème très discuté par le grand public, ont également été traitées: cela aura apparemment permis aux patients d’avoir plus de calme et s’est avéré bénéfique en soins intensifs ou en période post-partum. La santé et les besoins du personnel ont également gagné en attention: des salles de pause et des places de parking leur ont par exemple été mises à disposition, ou le personnel en pharmacie a été mieux protégé contre la contamination. La télémédecine a connu un plein essor. Pour les médecins de famille comme les psychiatres, les consultations sur Zoom sont devenues monnaie courante.

L'objectif de la Semaine d'action 2020
Pendant la semaine d’action, l’enquête ainsi que tous ces témoignages serviront d’impulsion aux collaborateurs et aux cadres du domaine de la santé pour réfléchir concrètement à la force de résistance et d’adaptation de leur institution. C’est un facteur déterminant pour la sécurité des patients. Des extraits de ces témoignages seront imprimés sur cinq affiches en français et en italien et allemand et ils sont publiés sur www.securitedespatients.ch/semaine-daction à partir du 14 septembre. En outre, les témoignages feront l’objet d’une analyse scientifique dans les mois à venir.