S’engager ensemble pour la sécurité des patients

Parallèlement au lancement d’une campagne globale en faveur de la sécurité des patients, la Fondation Sécurité des patients Suisse appelle la population et les établissements de santé à s’investir pour des soins de santé sûrs en Suisse. La cinquième édition de la «Semaine d’action de la sécurité des patients» se déroule du 16 au 22 septembre. Ayant pour devise «Apprentissage interactif grâce à la chambre des erreurs», elle propose un format d’apprentissage simple et ludique pour un traitement sûr des patients.


«Même les meilleurs soins de santé ne sont pas exempts de risques» dit le directeur scientifique de la Fondation Sécurité des patients Suisse, le Professeur Dr David Schwappach (cf. interview) à l’occasion du début de la «Semaine d’action de la sécurité des patients 2019». Se déroulant du 16 au 22 septembre, cette dernière a pour devise «Apprentissage interactif grâce à la chambre des erreurs». Ce format d’apprentissage simple et interactif aide les collaborateurs des institutions de santé à identifier plus rapidement précoce les risques aigus pour la sécurité des patients.

«Un signal positif pour la sécurité des patients»

Depuis 2015, Sécurité des patients Suisse invite les prestataires de soins à participer à l’annuelle «Semaine d’action de la sécurité des patients» en septembre. «Les collaborateurs du système de santé connaissent parfaitement la plupart des dangers pour la sécurité des patients. Cependant, ces dangers passent souvent inaperçus au quotidien» dit le Professeur Schwappach.

La population est également appelée à jouer un rôle actif. Selon l’expert, «les patientes et les patientes apportent une contribution importante. En fournissant par exemple des informations relatives à leurs médicaments ou en posant des questions lorsque quelque chose leur paraît peu clair ou erroné».

Cette année, à la même période, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) lance une campagne internationale en faveur de la sécurité des patients. Le 17 septembre aura lieu la première «Journée mondiale pour la sécurité des patients» («World Patient Safety Day»). «Nous sommes très favorables à cette initiative» dit le Professeur Schwappach. «Elle donne le signal très positif que la sécurité des patients est, et doit être, un thème mondial».

Semaine d’action nationale sur la base d’un projet de recherche
Un guide d’utilisation incluant six scénarios relatifs à la «chambre des erreurs» ainsi que divers présentations dans trois langues nationales sont à disposition de tous les établissements de santé qui peuvent ainsi réaliser la campagne in situ.

Le guide d’utilisation a vu le jour dans le cadre d’un projet de recherche de Sécurité des patients Suisse, soutenu financièrement par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). En collaboration avec des hôpitaux sélectionnés, la fondation étudie les avantages de cette forme d’apprentissage, qui s’est entretemps largement répandu en Suisse.

«En collaboration avec les hôpitaux partenaires, nous voulons en apprendre encore davantage sur les possibilités d’optimiser l’efficacité de l’apprentissage dans la 'chambre des erreurs'» dit le Professeur Schwappach.

La «chambre des erreurs»

Dans la «chambre des erreurs», une chambre de patient reconstituée, les collaborateurs de l’hôpital recherchent ensemble, sur la base d’un dossier médical réaliste, des erreurs et des risques préalablement dissimulés. Ils renforcent ainsi leur conscience de la situation pour la sécurité des patients.

«Une conscience de la situation adéquate se manifeste par exemple lorsqu’on reconnaît que le déambulateur dans la chambre du patient n’est pas verrouillé et qu’on anticipe qu’il va déraper lorsque le patient prendra appui dessus – et qu’on est donc en présence d’un risque de chute» explique David Schwappach de Sécurité des patients Suisse. «Si on travaille en équipe à la résolution de la 'chambre des erreurs', on apprend également à connaître les compétences et les contributions des différents membres de l’équipe soignante et à se soutenir mutuellement.»

Semaine d’action de la sécurité des patients: www.securitedespatients/semaine-daction y compris entretien avec le Prof. Dr David Schwappach, directeur scientifique Sécurité des patients Suisse

Projet de recherche: www.securitedespatients/chambre-des-erreurs

Lien complémentaire: https://www.who.int/patientsafety/en/