Prévention des surdosages accidentels en méthotrexate

Que font les fournisseurs de prestations pour empêcher les surdosages dangereux du médicament méthotrexate ? Un récent projet de recherche tente de répondre à cette question.

Contexte

Les personnes souffrant de maladies inflammatoires sont souvent traitées avec du méthotrexate. Dans ces cas-là, contrairement au traitement du cancer, le médicament est administré une seule fois par semaine, une posologie plutôt inhabituelle. Ainsi, il arrive régulièrement que le méthotrexate soit pris, à tort, sur une base quotidienne et non pas hebdomadaire. Pareil surdosage peut avoir des conséquences graves sur la santé, voire entraîner la mort. La Fondation Sécurité des patients Suisse, Swissmedic et Tox Info Suisse signalent ce danger depuis longtemps [1-3], raison pour laquelle une Quick-Alert [4] a déjà été publiée à ce propos.

Mesures possibles

Certaines mesures permettent d’éviter les erreurs de surdosage. Par exemple, les mises en garde figurant sur les emballages de comprimés servent à attirer l’attention sur la posologie correcte. Des obstacles technologiques lors de la prescription sont également utiles. De même, une mesure de prévention importante est d’adapter la taille des emballages. Jusqu’à présent, il n’est toutefois pas clair à quel point de telles mesures sont déjà mises en œuvre dans le système de santé suisse ni combien de patientes et patients pourraient être concernés.

Projet de recherche

En conséquence, un projet de recherche s’étendant sur 2021 et 2022 vise à répondre aux questions suivantes :

  1. quelle est l’étendue des mesures mises en œuvre dans les pharmacies et hôpitaux publics afin de prévenir les surdosages accidentels en méthotrexate ?
  2. A quelle fréquence le méthotrexate faiblement dosé est-il utilisé en Suisse ?

Pour répondre à ces questions, des enquêtes seront effectuées auprès de pharmacies de deux régions et de pharmacies d’hôpital dans toute la Suisse. En outre, l’utilisation du méthotrexate sera analysée au moyen d’une base de données.

Objectif du projet

Les conclusions seront publiées dans un rapport scientifique. Elles permettront de mettre en évidence à quel niveau des améliorations sont nécessaires en matière de surdosages en méthotrexate au sein du système de santé suisse. Ainsi, la prise en charge des patientes et patients souffrant de maladies inflammatoires et qui sont traités avec du méthotrexate sera plus sûre à l’avenir.

Sources et références

  1. Weiler S et al. Panzytopenie unter Methotrexat. Swiss Med Forum 2017;17:594–596. medicalforum.ch/de/detail/doi/smf.2017.03013
  2. Abegglen J et al. Akzidentelle Überdosierung von Methotrexat. Schweizerische Ärztezeitung 2012;93:1818. saez.ch/article/doi/saez.2012.01111
  3. Damke B et al. Akzidentelle Überdosierungen von Low Dose Methotrexat. Schweizerische Ärztezeitung 2015;96:1845. saez.ch/article/doi/saez.2015.04145
  4. Foundation Sécurité des patients Suisse, Quick-Alert Nr. 28 - Methotrexat-Intoxikation. 2012.

Dr Lea Brühwiler
Collaboratrice scientifique

+41 43 244 14 90
Mail