Programmes progress ! Sécurité des patients Suisse

La sécurité dans le sondage vésical

Les infections urinaires et les blessures associées aux sondes vésicales sont un risque fréquent et substantiel pour les patientes et les patients hospitalisés. Le troisième programme pilote national « progress ! La sécurité dans le sondage vésical » démontre comment la qualité des soins et la sécurité des patientes et des patients peuvent être améliorées lors du recours aux sondes vésicales.

En Suisse, une sonde vésicale est posée à une personne hospitalisée sur six. Dans 20 à 25 pourcents des cas, une claire indication du sondage fait défaut. Les sondes vésicales sont une des principales sources des infections des voies urinaires.
Des bactéries colonisent les voies urinaires de toutes les patientes et les patients porteurs d’une sonde vésicale. Après 30 jours de sondage, tous les patients présentent une bactériurie, malgré des soins appropriés. Un quart d’entre eux développe une infection urinaire symptomatique.
Les complications non infectieuses, comme par exemple une blessure de l’urètre ou de la vessie causée par une sonde vésicale, n’ont pas fait l’objet d’études aussi poussées. Or elles sont tout aussi problématiques pour la sécurité des patients. Des études internationales démontrent que 2 à 3 patients sur 1'000 subissent une blessure lors de la pose d’une sonde.

Programme pilote

Ce programme pilote, lancé conjointement par Sécurité des patients Suisse et Swissnoso, propose pour la première fois des instructions de manipulation concrètes aux hôpitaux ainsi qu’un faisceau d’interventions basé sur des données probantes pour l’emploi sûr des sondes vésicales. Sept hôpitaux suisses participent à ce projet. En parallèle, le monde professionnel et le grand public seront sensibilisés à cette problématique. Ce programme s’est déroulé de 2015 à 2018. Son but est de réduire l'utilisation des sondes vésicales et donc la fréquence des blessures et des infections associées aux cathéters.

Structure du programme:

Axes

  • Axe d’intervention 1: Thématiser, sensibiliser et transmettre de nouvelles normes. Assurer une visibilité et une présence dans le monde professionnel et en partie aussi auprès du public.
  • Axe d’intervention 2 : Pendant le projet d’approfondissement, implanter dans les hôpitaux pilotes un faisceau d’interventions se composant de mesures fondées scientifiquement.

Faisceau d’interventions visant à réduire le risque d'infection et de blessure

  • Plus rare : les sondes vésicales ne sont posées qu’en présence d’une indication claire selon la liste des indications.
  • Plus court : la durée du sondage vésical est aussi limitée que possible. L’indication est quotidiennement vérifiée.
  • Plus sûr : la pose et les soins de sondes vésicales sont effectués par des professionnels spécifiquement et régulièrement formés et ayant des responsabilités clairement définies.

Instruments d’évaluation

  • Surveillance : la collecte du nombre de sondages vésicaux, la fréquence des complications infectieuses et non infectieuses ainsi que les variables de processus permettent d’estimer le potentiel d’amélioration et de mettre en exergue l’efficacité de l’intervention. Une mesure est effectuée avant l’intervention et une autre après.
  • Consultation du personnel : la prise de conscience du problème est d’une importance cruciale. C’est pourquoi une consultation systématique du personnel est réalisée afin de consigner ses connaissances, son échelle de valeurs et son attitude. Une première consultation est effectuée au début du projet d’approfondissement et la deuxième ensuite.
  • Évaluation du processus : en plus de la surveillance et de la consultation du personnel, d’autres enquêtes d’évaluation dans le cadre du projet ont pour objectif de collecter des informations sur le type de mise en pratique, les facteurs favorables et défavorables ainsi que l’observance des mesures. L’évaluation du processus se fait ponctuellement pendant toute la durée de la période d’amélioration.

Le programme de « progress ! La sécurité dans le sondage vésical » a été examiné et approuvé par le comité d'éthique du canton de Berne.  Synopsis National progress! Safe urinary catheterization’ Program (in Englisch)


Conclusions principales

Le programme pilote a atteint ses objectifs: Le faisceau d’interventions a été largement accepté par les hôpitaux pilotes et a contribué à éviter les sondages inutiles. Le recours au cathéter a reculé dans les hôpitaux pilotes de même que les complications non-infectieuses dues au sondage. Aucune différence n’a pu être constatée concernant la fréquence des infections des voies urinaires associées aux sondes vésicales – elle était très basse dès le début dans les hôpitaux pilotes. L’usage correct du sondage vésical a de plus en plus été thématisé dans les hôpitaux pilotes et les connaissances du personnel relatives à un usage sûr ont augmenté. Il s’agit maintenant d’introduire et de mettre en œuvre le faisceau d’interventions dans d’autres hôpitaux également.

Un nouveau update FR et IT à la fin du programme pilote

Le 6 septembre 2018, la parution d’un update de la série de publications n° 9 « progress ! La sécurité dans le sondage vésical » en français, italien et allemand conclut le projet pilote. Cette mise à jour retrace les piliers essentiels du programme pilote et résume les expériences et les constatations faites lors de la vérification du faisceau d’interventions.

La mise à jour compte 12 pages et paraît dans trois langues nationales. Elle s’adresse aux professionnels (médecins, personnel soignant), particulièrement dans les services d’urgences, les blocs opératoires et l’hygiène hospitalière, ainsi qu’aux responsables de la gestion de la qualité et des risques dans les hôpitaux de soins aigus.

La publication et la présente mise à jour mettent à disposition de nombreuses connaissances de base et un guide pratique permettant de réduire la fréquence d'application des sondes à demeure ainsi que la durée du sondage chez les patients adultes en hôpital de soins aigus. Ces documents s'adressent à toutes les personnes concernées au quotidien par l'amélioration de la sécurité des patients dans leur établissement, qu'il s'agisse des médecins, infirmiers, spécialistes en hygiène hospitalière, responsables de la gestion des risques, assistants techniques spécialisés en salle d’opération ou de membres de la direction de l'hôpital.

  • La Publication N° 9 « La sécurité dans le sondage vésical » peut être téléchargée au format pdf ou commandée au prix de CHF 29.-
  • La Pubblicazione N° 9 «Sicurezza nel cateterismo vesicale» può essere scaricato in formato pdf o ordinato a CHF 29.00

Financement

Tout comme les programmes pilotes progress! précédents, le troisième programme fait partie intégrante de la « Stratégie fédérale en matière de qualité dans le système de santé suisse » et est largement financé par l’OFSP. Swissnoso était prioritairement en charge de la surveillance, alors que Sécurité des patients Suisse dirigeait le programme global.

Dr. Stephanie Züllig

Responsable du programme
T +41 43 244 14 95, E-Mail

PD Dr. Jonas Marschall

Responsable Surveillance du sondage vésical Swissnoso
T +41 31 632 99 92, Mail