Programmes progress ! Sécurité des patients Suisse

La sécurité de la médication aux interfaces

Les erreurs de médication sont fréquentes, même en Suisse. Rien qu’en Suisse, 20 000 séjours à l'hôpital par an sont dus à des problèmes liés à la médication. Un patient sur dix à l'hôpital subit des dommages suite à des erreurs de médication ou des effets indésirables. Le deuxième programme pilote national de Sécurité des patients Suisse est centré sur l'admission et la sortie de l'hôpital, qui représentent des moments où les risques d'erreur de médication sont particulièrement élevés.

Contexte

Les erreurs de médication caractéristiques à ces interfaces sont l'omission non intentionnelle de médicaments, l'ajout non intentionnel de médicaments ou une erreur de dosage.
Pour éviter ces erreurs de médication, les mesures de vérification systématique de la médication (= conciliation médicamenteuse) mises en place dans d'autres pays ont prouvé leur efficacité. Jusqu’ici, la vérification systématique de la médication n’a cependant été introduite et appliquée en Suisse que de manière ponctuelle. Sur la base des résultats de projets menés avec succès aux USA, au Canada et en Europe, de nouveaux matériels de soutien pour les professionnels et les patients ainsi qu'un projet pilote pour les hôpitaux de soins aigus suisses ont été mis au point. Ils ont été adaptés au contexte local par des experts suisses.

La vérification systématique de la médication

La vérification systématique de la médication est réalisée à toutes les étapes du séjour à l’hôpital : admission, transferts internes et sortie. Elle doit permettre de recenser et de communiquer de façon précise, complète et méthodique les données concernant les médicaments à tous les points de transition du parcours de soins.

La vérification systématique de la médication à l’hôpital comprend deux éléments:

  1. l’établissement systématique d’une liste exhaustive des médicaments et préparations pris par le patient
  2. l’utilisation méthodique de cette liste lors de chaque prescription de médicaments

Déclaration

La vérification systématique lors des interfaces réduit les erreurs de médication. L’introduction ne réussira toutefois que si elle est activement soutenue par les dirigeants des hôpitaux et des cliniques, et suffisamment dotée en ressources humaines. L’interprofessionnalité, l’implication des patients et de bonnes structures informatiques sont autant de conditions nécessaires. Pour contribuer à diffuser cette importante mesure de sécurité dans notre pays, Sécurité des patients Suisse a publié une déclaration des parties prenantes qui décrit les conditions cadres essentielles à la vérification de la médication.

Les organisations, les établissements de santé, les associations et les particuliers suivants soutiennent la déclaration :

Sécurité des patients Suisse vous invite à signer la déclaration. Merci de remplir et nous envoyer la carte-réponse, ou bien de contacter notre responsable du programme.

«La sécurité des traitements ne dépend pas seulement des professionnels. Les patients eux-mêmes peuvent y contribuer, en tenant à jour leur liste de médicaments et en la présentant aux intervenants.»
Jean-François Steiert
Conseiller national (PS / FR), vice-président de la Fédération suisse des patients
«La sécurité est une affaire d‘équipe: la vérification systématique des médicaments implique tous les membres de l’équipe, chacun ayant ses tâches spécifiques dans son domaine de responsabilité.»
Sophie Ley
Vice-présidente, Association Suisse des infirmières et infirmiers ASI
«Une vérification scrupuleuse et systématique des médicaments fait partie d’une gestion professionnelle de la médication.»
Prof. Dr. Gerd A. Kullak-Ublick
Directeur de service, Pharmacologie et toxicologie, USZ
«Lors de la sortie de l’hôpital, la vérification systématique de l’ordonnance de sortie en fonction de la thérapie préhospitalière n’est pas une option. C’est une démarche indispensable.»
Prof. Dr. E. Kurt Hersberger
Pharmaceutical Care Research Group
«La sicurezza richiede sistematicità! La verifica sistematica della farmacoterapia deve essere ancorata alle politiche aziendali.»
Adriana Degiorgi
Responsabile Servizio qualità e sicurezza dei pazienti, EOC
«Pour autant qu’elle soit mise en œuvre correctement, une documentation électronique transparente et complète du processus de médication améliore la sécurité de celle-ci.»
Dr. med. Marc Oertle
Médecin adjoint Médecine & informatique médicale, Hôpital de Thoune
«La confiance n’exclut pas le contrôle: l’entretien avec les patients/leurs proches fournit des informations sur le respect des indications sur la liste des médicaments ou sur la nécessité de procéder à des ajustements.»
Kathrin Hirter-Meister
Vice-présidente Sécurité des patients Suisse, collab. scientifique, Inselspital Berne
«La vérification systématique de la médication est une condition indispensable pour un usage responsable du médicament.»
PD Dr. Johnny Beney
FPH hôpital, chef de service, pharmacie, Institut Central (ICHV), Hôpital du Valais
«La vérification systématique de la médication améliore la sécurité pour le patient et l’efficacité des processus. Elle contribue également à réduire les coûts.»
Dr. phil. Markus Lampert
Pharmacien-chef d'hôpital, pharmacie clinique, Solothurner Spitäler AG
«Lorsque ma doctoresse me demande avec précision quels médicaments je prends, elle le fait pour assurer ma sécurité. Cela me met en confiance.»
Barbara Züst
Co-directrice de la Fondation Organisation suisse des patients OSP
«Lorsque mes clients quittent l’hôpital, je dois être informé sans délai en cas de changement de la thérapie médicamenteuse. On peut ainsi éviter des malentendus et des erreurs.»
Dr. méd. Marc Jungi
Spécialiste FMH en médecine interne générale, directeur adjoint Sanacare, Berne
«La vérification de la liste des médicaments avec le patient ou ses proches lors de l’entrée et de la sortie de l’hôpital réduit les erreurs au moment où le patient est réadmis dans l’institution de soins.»
Franziska Zúñiga, MSN
Inst. für Pflegewissensch., Université de Bâle, KZU
«Trop de patients sortent de l’hôpital avec une prescription omettant un médicament qu’ils avaient à l’entrée, ou avec des doublons involontaires. Ce processus appelle une vérification systématique.»
Anthony Staines, Ph.D
Chargé du programme « Sécurité des patients », FHV
«Une anamnèse médicamenteuse fausse ou incomplète peut être catastrophique pour la suite du séjour à l’hôpital. On peut éviter le problème par une documentation correcte aux interfaces de traitement.»
Prof. em. Dr. med. Dieter Conen
Président Sécurité des patients Suisse
«Une information exacte et exhaustive sur les traitements médicamenteux. Travaillons tous ensemble pour assurer la sécurité des patients!»
Prof. Pascal Bonnabry
Pharmacien-chef, Hôpitaux Universitaires de Genève HUG
«La vérification systématique de la médication réalisée méthodiquement à chaque interface contribue à éviter des erreurs et des imprécisions, ou à les corriger en temps utile. La sécurité des patients est améliorée.»
Prof. Dr. med. Stefano Bassetti
Chef du service de médecine interne, Hôpital universitaire de Bâle
Una lista aggiornata, completa e precisa dei farmaci assunti a domicilio, è la premessa essenziale per una verifica efficace della farmacoterapia e una prescrizione sicura all’ammissione.»
Brigitte Waldispühl
Farmacista ospedaliera FPH/Resp. Servizio centrale di farmacia (EOFARM), EOC

Projet d’approfondissement

De mars 2015 à fin 2016, un projet d’approfondissement mené avec plusieurs hôpitaux pilotes suisses a permis d'accumuler de l'expérience et des connaissances concernant la mise en pratique des recommandations «Vérification systématique de la médication dans les hôpitaux de soins aigus». Pour des raisons de temps et de ressources, le projet d’approfondissement s'est concentré sur l'admission à l'hôpital. La vérification de la médication à l'admission forme en effet la base d'une prescription médicamenteuse optimale et sûre à l'hôpital, et ensuite d'une vérification de la médication efficace lors des transferts internes et à la sortie de l'hôpital.

Concept de programme interprofessionnel avec calendrier défini et activités sélectionnées

  • 4 ateliers avec inputs et échanges
  • Matériels de soutien dont modèles d'affiches et présentations pour la transmission de savoirs en interne et guide de formation sur la meilleure anamnèse médicamenteuse
  • Visite sur place / échange lors de la phase initiale et visite sur place lors de la phase de mise en pratique par Sécurité des patients Suisse
  • Enquêtes : Mise au point d’outils et analyses des résultats

Conditions et exigences posées aux hôpitaux pilotes

  • La direction de l’hôpital soutient explicitement le projet et met à disposition les ressources internes nécessaires.
  • Le projet est mis en œuvre dans une unité d’organisation choisie, auprès de patients adultes hospitalisés en soins aigus pour des problèmes de médecine interne.
  • Constitution d’un groupe de projet interprofessionnel, qui assiste aux quatre ateliers.

Principes

  • Disposition au changement et à la coopération
  • Ouverture, motivation, engagement, confidentialité

Hôpitaux pilotes

Les hôpitaux pilotes suivants ont participé au projet d’approfondissement de deux ans (2015 - 2016). Ce groupe d'hôpitaux pilotes a offert une composition optimale : représentation équitable des différentes régions du pays, équilibre entre établissements de taille et de type différents (p. ex. divisions), diversité des formes de documentation (cardex ou dossiers patients électroniques) et des expériences acquises dans l’utilisation de listes répertoriant les médicaments.

Groupe de suivi spécialisé

  • Prof. Dr. med. Stefano Bassetti, Chefarzt Klinik für Innere Medizin, Universitätsspital Basel
  • Dr. Johnny Beney, PD, Pharmacien d'hôpital FPH / Pharmacien-chef du Service de Pharmacie, Hôpital du Valais (RSV) Institut Central (ICHV)
  • Prof. Dr. Karin Fattinger, Chefärztin Innere Medizin, Mitglied der Spitalleitung, Bürgerspital Solothurn
  • Brigitte Garessus, Leiterin Bereich Kleinbasel, SPITEX BASEL
  • Prof. Dr. E. Kurt Hersberger, Pharmaceutical Care Research Group
  • Dr. med. Marc Jungi, Facharzt für Allgemeine Innere Medizin FMH / stv. Geschäftsführer Sanacare AG, Gruppenpraxis Bern
  • Dr. phil. Markus Lampert, Leitender Spitalapotheker Klinische Pharmazie, Solothurner Spitäler AG
  • Dr. med. Marc Oertle, Medizininformatik, Spital Thun
  • Ph.D. Anthony Staines, Consultant / Chargé du programme 'sécurité des patients', FHV Fédération des hôpitaux vaudois
  • Brigitte Waldispühl, Capo servizio processi clinici informatizzati, Ente Ospedaliero Cantonale
  • Franziska Zúñiga, MSN, Institut für Pflegewissenschaft, Universität Basel / Leiterin Qualitätsmanagement, KZU Kompetenzzentrum Pflege und Gesundheit
  • Barbara Züst, lic. iur. HSG, Geschäftsführerin Schweizerische Stiftung SPO Patientenschutz

L'objectif de cette conférence « Gestion sûre de la médication aux transitions des soins hospitaliers » a étè d'encourager la discussion interprofessionnelle visant à l'établissement de processus de médication sûrs et durables.

Journée Gestion sûre de la médication












Financement

Les bases du programme ont été élaborées en étroite collaboration avec de nombreux spécialistes suisses ainsi qu’avec des sociétés et associations professionnelles du domaine de la santé. Lancé par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), le programme pilote a été développé et mis en œuvre par la fondation Sécurité des patients Suisse. Les programmes pilotes progress ! font partie intégrante de la « Stratégie fédérale en matière de qualité dans le système de santé suisse » et sont essentiellement financés par l’OFSP.

Dr. med. Liat Fishman

Responsable du programme
T +41 43 244 14 80, E-Mail