COM-Check pour la sécurité en chirurgie

Le cinquième programme pilote national «progress! COM-Check – Sécurité chirurgicale» se déroule d’octobre 2018 à avril 2021. Il s’adresse aux hôpitaux ayant déjà une expérience avec les check-lists chirurgicales.

COM-Check désigne la conformité de l’utilisation de la check-list chirurgicale. Elle doit être contrôlée régulièrement dans le cadre de la gestion interne de la qualité et son évolution doit faire l’objet d’un suivi. La conformité se réfère à une utilisation systématique et correcte de la check-list. A cet égard, l’accent doit être mis sur les processus d’équipe et de communication, pertinents du point de vue de la sécurité. La mesure de la conformité est effectuée par une équipe interne et interprofessionnelle qui réalise des observations et les conclut par un feedback immédiat favorisant l’apprentissage.

Vérifier ne se limite pas à cocher

Le plus récent programme pilote de Sécurité des patients Suisse s’adresse aux hôpitaux qui ont déjà une expérience dans l’utilisation de la check-list chirurgicale et qui souhaitent continuer à améliorer la culture de sécurité qui s’y rapporte.

Dans le cadre de «progress! COM-Check – Sécurité chirurgicale», la fondation veut collaborer avec une vingtaine d’hôpitaux de trois régions linguistiques, y compris les hôpitaux pilotes qui ont déjà participé au premier programme pilote de Sécurité des patients Suisse sur la sécurité en chirurgie (2013–2015).

Six phases jusqu’en 2021

L’accord définitif de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) de soutenir le programme de conformité a permis de pourvoir le poste de responsable de programme en octobre 2018. L’accent a d’abord été mis sur la constitution d’une équipe et sur la concrétisation de la teneur du programme qui comporte six phases. Les phases une à trois se dérouleront en 2019. Durant la première phase, un état des lieux de l’utilisation de la check-list chirurgicale sera établi sur la base d’entretiens semi-structurés. La phase deux sera consacrée au développement d’un instrument d’observation et de feedback et de son concept de monitorage. Enfin, au cours de la troisième phase un concept de formation et de matériel didactique sera élaboré.

Les phases quatre à six concernent la mise en pratique (2020) et le processus d’évaluation (2021).

Offre pour les hôpitaux pilotes

Dans le cadre du nouveau programme pilote national «progress! COM-Check – Sécurité chirurgicale», la Fondation Sécurité des patients Suisse recherche 20 hôpitaux pilotes de trois régions linguistiques de Suisse. Les hôpitaux seront appelés à relever eux-mêmes la compliance, à l’améliorer au moyen de feedback et à la maintenir à un niveau élevé.


La fondation recherche:

  • Des hôpitaux ayant déjà introduit la check-list et fait leurs expériences
  • Des hôpitaux désirant connaître le niveau de compliance  de la check-list chirurgicale dans leur établissement
  • Des hôpitaux désirant atteindre une utilisation uniforme et fiable de la check-list dans toutes les disciplines chirurgicales, respectivement souhaitant la maintenir à un niveau élevé
  • Des hôpitaux ayant  une culture positive du feedback et souhaitant favoriser l’apprentissage au quotidien

 

Les avantages pour les hôpitaux participants:

  • Soutien de la Fondation Sécurité des patients Suisse lors de la mise en place de structures et de compétences internes pour relever l’observance de la check-list et pour soutenir l’équipe d’accompagnement et les processus de communication
  • Des instruments de mesure de la compliance spécialement développés par Sécurité des patients Suisse qui peuvent être adaptés à leurs conditions opérationnelles. Ces instruments comportent un plan de mesures pour la collecte des données, un instrument d’observation et de feedback ainsi qu’un outil informatique de saisie et d’analyse.
  • Le groupe de projet de l’hôpital sera formé à l’observation et au feedback. La capacité à donner un feedback collégial et propice à la recherche de solutions est une compétence essentielle des cadres cliniques et de l’enseignement (teaching). Des crédits seront attribués  pour la formation.
  • L’opportunité de mener une réflexion sur leur propre check-list chirurgicale et de la valider par le biais d’échanges d’expériences avec d’autres hôpitaux pilotes.
  • A l’issue du programme, les hôpitaux pilotes disposeront de données de compliance  collectées de manière systématique. Données qui pourront servir de base pour de nouvelles mesures en matière d’évolution ou d’aide à l’interprétation pour des indicateurs additionnels comme les infections postopératoires, les réhospitalisations potentiellement évitables, les retards ou la satisfaction des collaborateurs  au bloc opératoire .
  • Sécurité des patients Suisse remettra aux hôpitaux pilotes une attestation de participation si les conditions-cadres convenues sont respectées.

 

Inscriptions:

Les hôpitaux intéressés peuvent s’inscrire auprès de la cheffe de programme, Anita Imhof jusqu’au 31 octobre 2019. Les mesures du programme seront mises en œuvre de janvier 2020 à avril 2021.

Check-list chirurgicale

La check-list chirurgicale vise à éviter des complications inutiles lors d’opérations. La communication  et l’échange d’informations au sein  de l’équipe interprofessionnelle doivent être améliorés. Cependant,  la check-list ne remplit son rôle  que si elle est utilisée de manière systématique, exhaustive et correcte.  La Fondation Sécurité des patients Suisse a adapté pour la Suisse la Surgical Safety Checklist de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Elle est à disposition des  hôpitaux de soins aigus et des structures de chirurgie ambulatoire.

 

Anita Imhof MSc
Responsable de programme

+41 43 244 14 97
Mail