Group Of Doctors Listening To Presentation

Les revues de mortalité et de morbidité

Typiquement, on aborde rétrospectivement dans revues de mortalité et de morbidité (RMM) les complications, les procédures de traitement inhabituelles et les décès inattendus. Sécurité des patients Suisse et des hôpitaux partenaires ont élaboré une guide visant à renforcer les RMM en tant qu’instruments d’amélioration de la sécurité des patients en Suisse.

Les revues de mortalité et de morbidité (RMM) sont un aspect important de la formation post graduée médicale à l’hôpital. A l’origine, la RMM avait exclusivement pour objectif d’améliorer l’action médicale individuelle par l’échange et la réflexion entre  des cliniciens expérimentés et moins expérimentés, sur des cas clôturés. Cette orientation change depuis quelque temps. En se basant sur la compréhension que de nombreux incidents et erreurs se situent dans l’organisation des soins, dans les processus et dans la communication et l’interaction, il est possible d’adopter également dans les RMM une perspective orientée système. La caractéristique essentielle de ces RMM orientées système est qu’elles se concentrent, avec des méthodes d’analyse des événements, sur des facteurs provoquant des erreurs, en particulier des facteurs cognitifs et systémiques. Les participants sont ainsi familiarisés sur le tas avec les principes et méthodes de la sécurité des patients.

Nouveau guide

En 2017, Sécurité des patients Suisse a interrogé plus de 300 médecins cheffes et chefs de différentes disciplines sur l’état d’avancement et la nécessité de poursuivre le développement de leurs RMM. Cette enquête a montré que, jusqu’à présent, seules quelques recommandations internationales ont été mises en pratique en Suisse. Se basant sur les résultats de cette enquête nationale, sur les résultats des observations dans les hôpitaux ainsi que sur une recherche littéraire exhaustive, la fondation a élaboré en 2018 un guide de mise en œuvre pour la réalisation de RMM. Le guide est maintenant disponible en français, en italien et en allemand.
Pour ce faire, la fondation a échangé régulièrement avec des experts et des praticiens du domaine de la santé. Afin d’améliorer son efficacité pratique, le guide de mise en œuvre a été testé et optimisé dans des hôpitaux partenaires. Appliqué systématiquement, il contribue à l’amélioration continue des structures et processus internes de l’hôpital et induit une culture de la sécurité conforme aux bonnes pratiques.

Le soutien financier du projet émane principalement de la FMH, du OFSP, de la FMCH et Mildenberger+Cie. H+ Les Hôpitaux de Suisse soutient le projet sur le plan idéologique.

Etapes du projet

Première étape: enquête nationale

Conjointement avec la FMH et avec son soutien financier, la fondation a réalisé en 2017 une enquête nationale auprès des médecins chefs des disciplines chirurgicales et internistes, de l’anesthésiologie et de la médecine des soins intensifs, ainsi que de la gynécologie et de l’obstétrique.

Le taux de participation a été élevé (35%) et l’écho très positif. Les objectifs pédagogiques des médecins chefs participants étaient avant tout d’ordre organisationnel, comme par exemple l’amélioration de la collaboration.
L’enquête a révélé que les modalités de mise en œuvre des RMM varient fortement, notamment lors de la sélection des cas selon des critères définis ou de la préparation des cas. Les procédures recommandées sur le plan international, à l’instar de la séparation du leadership et de l’animation, ne sont pas encore établies.

Principaux résultats de l’enquête:

  • La plupart des médecins chefs consultés considèrent que «leur» RMM est un instrument efficace. Pour autant, la majorité (65%) entrevoit un potentiel d’amélioration.
  • Les caractéristiques structurelles et procédurales des revues sont liées à la perception subjective du potentiel d’amélioration et à la satisfaction des médecins chefs.
  • Le « score » basé sur 14 critères développé par la fondation (p. ex. discussion fondée sur des questions clés, déduction de mesures d’amélioration) démontre que chaque critère non rempli augmente le souhait d’amélioration.


Seconde étape: développement du guide d’application

Le guide d’application de la Fondation Sécurité des patients Suisse s’appuie sur des guides internationaux ainsi que sur la littérature scientifique en la matière. Là où les données probantes font défaut, le guide fait appel à l’expérience et à l‘expertise des spécialistes de la sécurité des patients, à la consultation de médecins chefs en Suisse ainsi qu’à des visites de RMM dans différents hôpitaux, petits et grands.
Le guide d’application se veut une aide à la mise en œuvre des RMM. Il s’adresse aux médecins chefs et cadres, aux directions des soins infirmiers de toutes les disciplines médicales ainsi qu’aux responsables de la gestion des risques cliniques et de la qualité. Les RMM requièrent de tous les participants des compétences sociales, méthodologiques et cliniques élevées. Ce guide contient des recommandations concernant les objectifs, les principes, les rôles ainsi que le déroulement des RMM.

Prof. Dr David Schwappach, MPH

Directeur scientifique, Directeur adjoint

+41 43 244 14 80
Mail